Plusieurs facteurs se conjuguent en ce début d'année en faveur des projets d’acquisition. 

 

Baisse des taux : 

 

En janvier, plusieurs établissements bancaires ont annoncé de nouvelles baisses de taux. Plusieurs banques nationales et régionales ont publié de nouveaux barèmes en baisse, de l'ordre de 0,05 à 0,20% selon les durées et les profils emprunteurs. 

Néanmoins comme nous l'avons déjà souligné les banques sont très exigeantes sur plusieurs facteurs, à commencer par la nécessité d'avoir un apport couvrant à minima la totalité des frais liés à l'acquisition. 

Les taux les plus favorables restent réservés aux emprunteurs disposant d'un apport conséquent, avec de l'épargne dite résiduelle (en cas de "coup dur"), et à la tenue des comptes irréprochable ! 

 

Conditions d’octroi : 

 

Un assouplissement à venir des conditions d'octroi de crédit (relèvement du taux d'endettement maximum de 33 à 35% et possibilité d'emprunter jusqu'à 27 ans notamment) devrait profiter directement aux candidats à l'emprunt. 

D'après nos estimations, c'est un gain de pouvoir d'achat de près de 10% par rapport au début de l'année dernière ! 

 

Interrogez suffisamment tôt votre Courtier pour valider avec lui la faisabilité de votre projet. Inutile d'attendre le dernier moment, au risque de devoir repenser complètement votre projet !