Les taux restent globalement stables en ce début d'année !

 

L'année 2021 s'est achevée sur un record de volume en production de crédit immobilier, avec 270 Mds d'euros (contre 253 Mds en 2020). Et en ce début d'année, les barèmes des banques restent sensiblement au même niveau qu'en décembre (avec mêmes quelques baisses observées), confirmant la volonté des établissements d'utiliser le crédit immobilier comme outil de conquête de nouveaux clients.

 

La concurrence reste donc vive entre les banques. A noter que la recommandation du HCSF devient contraignante depuis le 1er janvier : le taux d'endettement ne doit pas dépasser 35% des revenus (assurance emprunteur incluse), sous peine de sanction financière pour la banque. De même la durée ne peut pas excéder 25 ans (+ 2 ans de différé d'amortissement pour certains projets d'acquisition dans le neuf).

 

20% toutefois des dossiers pourront déroger à cette règle : au moins 80% de cette flexibilité devra être destinée aux acquéreurs de leur résidence principale et au moins 30% de cette proportion aux les primo-accédants.