Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) a vu son mode de calcul modifié récemment. Et cela a des conséquences sur les prix de certains biens !

 

Servant principalement à estimer la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre des logements, il est obligatoire en cas de mise en location ou de vente d'un bien immobilier. Il permet ainsi de classer les logements en 7 catégories allant de "A" à "G" pour les biens les plus énergivores.

 

Son renforcement a fait augmenter mécaniquement le nombre de logements les moins bien classés (F et G) : selon le portail d'annonces Bien'ici, ils représentent désormais 12% des annonces de transaction, le double de 2021 ! Bien'ici relève que le prix au m2 des logements classés G a diminué d'environ 25% depuis juin 2021... une baisse loin d'être négligeable pour les vendeurs. 

 

Autre conséquence, au niveau l'apport que pourra exiger la banque pour accepter le projet de financement : certains établissements demandent désormais jusqu'à 20% d'apport pour les logements qualifiés de "passoire énergétique". Décidément, les logements énergivores ne sont pas à la fête !