Le marché de l'immobilier continue d'être très soutenu, avec 1,08 million de logements vendus sur un an, et une hausse des prix de près de 6% sur cette période. Et la dynamique s'accélère ces dernières semaines !

 

Cinq explications à l'augmentation des prix :


1.Le printemps est traditionnellement favorable aux familles

désireuses d'emménager avant la rentrée de septembre

2.Les taux continuent d'être très attractifs - voir page suivante 3.La pierre continue d'être un placement de confiance pour les

Français
4. La (presque) sortie de crise sanitaire
5.Une demande supérieure à l'offre, compte tenu de la pénurie

de logements neufs

 

Conjugués ensemble, ces 5 facteurs entraînent mécaniquement des prix à la hausse partout ou presque, en province comme en Ile-de-France.

 

Des taux toujours au plus bas

En mai 2021, le taux moyen des crédits immobiliers (hors frais) s’est établi à 1.07 % selon les derniers chiffres de l’Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Crédit Logement/CSA.


Ainsi, malgré le retour d'un risque d'inflation et les incertitudes sur la reprise économique, les banques soutiennent le marché de l'immobilier. Une bonne nouvelle pour tous les candidats à l'accession à la propriété !

 

Des durées de prêt qui s'allongentpage2image8239360page2image8234944

Conséquence de la hausse des prix de l'immobilier, les prêts sont réalisés sur des durées de plus en plus longues (en moyenne 236 mois en mai 2021) afin de rester dans les limites d'endettement fixées par le HCSF - Haut Conseil de Stabilité Financière, à savoir 35% de taux d'effort maximum, assurance incluse.