Immobilier neuf ou ancien

que choisir ?

Il existe de nombreuses différences entre acheter un logement neuf ou investir dans l’ancien. Pour vous aider à voir plus clair dans votre projet immobilier nous détaillons les avantages et inconvénients de chaque type de bien.

 

Le neuf

 

Fonctionnalité

 

L’achat neuf permet de concevoir un logement qui correspond exactement à vos besoins et à votre mode de vie. La surface habitable est optimisée et rend le logement fonctionnel et moderne, ceci s’applique également aux équipements collectifs (ascenseurs, parkings etc.). Un logement neuf devra respecter les dernières réglementations thermiques (RT2012) et normes de sécurité (électricité, gaz) en vigueur pour une meilleure qualité de vie.

 

Garantie

 

Malgré un manque de visibilité sur le rendu final de la construction, les garanties de parfait achèvement biennale, décennale et l’assurance dommage ouvrages assurent une réelle protection des futurs propriétaires concernant d’éventuelles malfaçons.

 

Délai

 

En contrepartie, le principal inconvénient reste le délai de construction qui est en moyenne d’un an à compter du démarrage des travaux (18 mois pour une vente en l’état futur d’achèvement VEFA). Le suivi de la réalisation du projet nécessite une attention toute particulière qui prend du temps et peut être assez stressant.

 

Coût

 

Un logement neuf coûte en moyenne 10 à 20 % plus cher que l’ancien et la marge de négociation est faible. Le plan de financement doit également prévoir un financement des travaux au fur et à mesure de leur réalisation.

Néanmoins, celui ci vous permet de bénéficier de frais de notaire plus faibles (2 à 3% contre 7 à 8% dans l’ancien), et, en tant que primo accédant vous avez la possibilité de souscrire un prêt à taux zéro, ces économies viennent en partie compenser l’écart de prix. Attention, les conditions d’obtention du prêt à taux zéro (PTZ) ont été modifiées depuis le 1er janvier 2018, nos experts partenaires de tousmesprojets.com sont là pour vous apporter tous les meilleurs conseils.

L’exonération partielle de la taxe foncière pendant les deux premières années après la construction, et, des factures plus faibles grâce aux performances énergétiques de votre logement, sont également à prendre en compte dans le calcul de votre futur budget. Concernant l’entretien de votre bien et les charges de copropriété, vous pourrez faire des économies car vous n’aurez pas à prévoir de travaux avant plusieurs années dans un logement neuf.

 

 

L’ancien

 

Diversité et disponibilité

 

Il représente la majorité des biens à vendre sur le marché, l’offre est vaste, les tarifs plus attractifs pour des biens disponibles rapidement. En à peine 3 mois votre projet d’achat peut être concrétisé.

 

Localisation attractive

 

Certes, il vous faudra vous adapter à l’agencement intérieur, mais l’ancien peut offrir une localisation plus attrayante, surtout en centre ville, avec la proximité de toutes les commodités quotidiennes

 

Coût

 

L’offre est large, les prix largement inférieurs au marché du neuf (10 à 20% de moins), avec en plus une réelle marge de négociation. Attention toutefois à intégrer au prix d’achat des frais de notaire plus conséquents (7 à 8%), et, l’estimation des éventuels travaux à prévoir à court terme (ex : remplacement de chaudière, toiture, isolation etc.). En effet, le logement est acheté en l’état sans garantie sur les potentiels défauts, hormis les diagnostics obligatoires fournis par le propriétaire (performances énergétiques, plomb, amiante). Les factures de dépenses énergétiques seront plus élevées que dans un logement neuf.

Nos actualités

BIEN VENDRE SON BIEN   En France, la marge moyenne de négociation se situe aux alentours de 4%. Même si ce chiffre varie de manière...